Maëva : mes débuts chez FromScratch


Mon impression sur ces 3 premières semaines de stage chez FromScratch ? Très positives et prometteuses pour la suite. Mais avant de vous en dire plus, laissez-moi me présenter.

Je m’appelle Maëva et j’ai fêté mes 21 ans, il y a peu, au bureau de FromScratch. Je suis étudiante à Strasbourg en France et effectue un stage de 3 mois et demi afin d’acquérir de l’expérience et valider ma licence en économie et gestion internationale.

Comment cette aventure belge a-t-elle débutée ?

Après un stage l’an dernier en Allemagne dans une grande multinationale, je voulais tenter quelque chose de complètement différent. J’ai bien sûr énormément appris au sein de cette première entreprise, et eu accès à de nombreux avantages. Cependant, l’univers très « corporate » fait que l’impact que peut avoir un stagiaire est extrêmement limité, il est donc dur de trouver sa place, et je sentais que mon avis et mon travail importaient peu.

J’ai donc concentré mes recherches sur les startups et ai pu décrocher un entretien avec Lisanne et Colienne. Le contact est tout de suite bien passé et j’ai ressenti une équipe jeune, positive, enthousiaste, et me portant un réel intérêt. Sentiment qui n’a que fait se confirmer depuis mon arrivée.

Ce que je fais chez FromScratch ?

Je suis principalement chargée d’aider au développement du marché allemand de l’entreprise ainsi que de soutenir les différents projets.

Dès le 1er jour, il y a à la fois un bon accompagnement, mais on comprend dans le même temps la grande part d’autonomie qui nous est confiée. L’implication dans la vie de l’équipe et de l’entreprise est rapide et se fait naturellement. Chaque projet est un vrai travail d’équipe, on m’a tout de suite impliquée dans des projets de rédaction de contenu pour Bruxelles Environnement, par exemple, puis pour Quick ainsi que pour des postes sur les réseaux sociaux.

Mes principales attentes sont d’ores et déjà satisfaites. Je sais en effet que ce stage a pour moi du sens du fait de l’organisation et des valeurs de l’entreprise, et car je suis consciente des compétences concrètes que j’acquière tout du long. J’apprécie énormément cela et le fait de travailler dans un univers positif et créatif. Je sais que je ne pourrai que ressortir grandie de cette expérience que j’ai hâte de continuer.

Les premières semaines de Mihaela
Maëva : the beginning of my “FromScratch” adventure